A trop vouloir la vérité

On prend souvent le mauvais train

A trop vouloir y arriver

Le quai de la gare est déjà loin.

 

J’aurais voulu trouver la clé

Qui assurait le vrai bonheur

Et j’ai soudain réalisé

Qu’elle se trouvait là dans mon cœur,

Là dans mon cœur.

 

C’est pas facile de se réveiller

Recommencer tout à zéro

Tirer un trait sur le passé

Et aller où il fait beau.

 

Je ne veux plus vivre dans ma tête

Remplie de doutes et de venin

Mes démons ne sont que des traîtres

Me pardonner, tout ira bien,

Tout ira bien.

 

C’est pas facile d’abandonner

Les peurs qui vous collent à la peau

Mais sans jamais me retourner

Je vais là où il fait beau.

 

C’est décidé, je me jette à l’eau

Juste chanter pour être bien

Au diable les rimes et les mots

D’un futur sans lendemain,

Sans lendemain.

 

C’est pas facile d’abandonner

Les peurs qui vous collent à la peau

Mais sans jamais me retourner

Je vais là où il fait beau.

 

Texte et musique : Faya CHIDEKH 8 Avril 2005 ©